Library

Publications

Déclaration conjointe – L’Europe que nous souhaitons: juste, durable, démocratique et inclusive

février 28, 2017

Alors que l’on célèbre le 60ème anniversaire du Traité de Rome, c’est l’occasion idéale de faire le point sur l’évolution de l’Europe – et sur la distance qu’il nous reste à parcourir pour offrir un avenir durable et prospère à tout le monde en Europe. Nous vous demandons à vous, les dirigeants de l’Europe, de saisir cette opportunité à pleines mains. Nous vous demandons de faire preuve de  leadership, de vision et de courage pour placer l’Europe sur la voie d’un avenir durable qui réalise les droits de tous les individus et qui respecte les frontières planétaires. 

Nous ne pouvons qu’apprécier les progrès que l’Europe a réalisés depuis 1957, lorsque nous étions une poignée de  nations déterminées à émerger des cendres de la 2ème Guerre mondiale et à nous diriger vers un avenir pacifique et commun, tous ensemble. Aujourd’hui, l’Union européenne est l’initiative pacifique la plus réussie de notre époque, un lieu où les Européens trouvent une richesse dans les différences culturelles et une force dans les valeurs et aspirations communes, jouissant d’une plus grande stabilité, sûreté et prospérité que dans de nombreuses autres régions du monde.

Cependant, nous ne pouvons nous permettre la complaisance : il reste énormément à accomplir pour construire un monde durable pour les générations actuelles et futures. Bien que beaucoup de progrès ont été réalisés, la promesse de ces débuts n’a pas encore été totalement honorée et nous sommes entrés dans une ère où les valeurs au coeur de l’Europe – la démocratie et la  participation, l’égalité et la justice sociale, la solidarité et la durabilité, le respect de l’Etat de droit et des droits humains- sont sapées. Les citoyens s’interrogent sur la  raison d’être de l’Union européenne, sur la légitimité des gouvernements et des grands courants politiques, et sur la capacité des structures de gouvernance actuelles de relever les défis les plus urgents de la société. La confiance dans les institutions publiques se retrouve donc sur le déclin.

En ces temps incertains, les citoyens européens souhaitent qu’une plus grande attention soit accordée à ces « valeurs européennes », et non pas une attention édulcorée. Ils recherchent le bien-être économique, social et environnemental. Le bien-être économique sous la forme de la prospérité pour tous et de la redistribution des richesses. Le bien-être social dans la provision de services de qualité, accessibles à tous, et un tissu social renforcé qui nous relie les uns aux autres. Le bien-être environnemental dans le fait de vivre dans un environnement naturel et sain qui garantisse la vie de tous sur terre et qui protège notre eau et notre air.

C’est pourquoi nous vous demandons, à vous les dirigeants de l’Europe, de vous écarter d’un modèle économique qui a élargi les inégalités pour investir en faveur d’une « économie sociale de marché » qui soit viable pour tous. La pauvreté et l’exclusion sociale atteignant des niveaux inacceptables, nous devons revenir à des politiques économiques plus inclusives qui garantissent la prospérité de l’Europe sans nuire à la planète.

Nous vous invitons à respecter nos valeurs clés et à investir en faveur de l’emploi et de l’éducation en vous inspirant d’un raisonnement critique pour défendre nos sociétés ouvertes et démocratiques et contrecarrer le sentiment d’insécurité que nous sommes énormément à ressentir. Nous vous demandons, dirigeants de l’Europe, de garantir que l’égalité des genres, les droits humains, la liberté de religion, la démocratie et l’Etat de droit soient pleinement mis en oeuvre et respectés, tant au niveau de l’UE qu’au niveau national. Nous souhaitons une Europe plus hospitalière où la contribution de tout le monde est la bienvenue et où la migration est reconnue comme une occasion inespérée pour la société et non pas comme un tarissement.

L’Europe doit également jouer son rôle dans la résolution des problèmes mondiaux. Le changement climatique en particulier est un risque existentiel pour notre monde et il doit être réglé non seulement pour des raisons environnementales mais aussi pour empêcher l’escalade des conflits, de la faim et des migrations forcées.

Nous inspirant de notre appel pour « Une Nouvelle Europe pour les peuples, la planète et la prospérité de tous » (septembre 2016), nous profitons de l’occasion du 60ème anniversaire du Traité de Rome pour réaffirmer notre croyance dans l’intégration européenne et pour suggérer des propositions concrètes aux Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE au moment d’envisager l’avenir de l’Europe.

Unis, nous demandons : 

  • Une Europe qui promeut et protège les droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels pour tous et qui les soutient au-delà de ses frontières pour réaliser leurs droits;
  • La réalisation du programme pour le développement durable à l’horizon  2030, en plaçant les objectifs pour le développement durable et ses principes sous-jacents au coeur de l’élaboration politique de l’UE et nationale;
  • La mise en oeuvre totale de l’Accord de Paris en améliorant l’efficacité énergétique et en accélérant la transition juste et durable à une énergie renouvelable propre et accessible en vue de maintenir le réchauffement global bien en-dessous des 2°C et en poursuivant les efforts pour le maintenir à 1.5°C;
  • Un renforcement de notre démocratie représentative et participative, avec un espace distinct pour la participation des citoyens au-delà des élections, en permettant l’épanouissement d’une société civile diverse;
  • Un renforcement de l’éducation comme une responsabilité publique qui offre un apprentissage tout au long de la vie à tous pour développer la citoyenneté active, la pensée critique, l’inclusion sociale et une prise de conscience du développement durable et des droits humains;
  • Une transition juste pour les travailleurs et les régions industrielles du modèle économique actuel à une économie moderne, dynamique, verte et socialement juste où notre capital humain et naturel est chéri;
  • Un modèle social européen qui offre une protection totale à l’ensemble des travailleurs, des consommateurs et de tous les habitants de l’UE; un modèle qui inverse l’écart des richesses et réduise la pauvreté et l’exclusion sociale;
  • Une Union européenne dotée d’un solide socle des droits sociaux, qui garantisse un emploi de qualité, des salaires équitables, et qui aborde les inégalités entre les femmes et les hommes, la discrimination à l’encontre des enfants et des jeunes ou celle fondée sur la race, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, le statut socio-économique, l’âge, le handicap, la minorité ou tout autre statut.
  • Face à un monde qui évolue plus vite que jamais auparavant, l’unité et la solidarité européennes sont aussi importantes maintenant qu’elles ne l’étaient il y a 60 ans.  La solidarité nous a rassemblés et la solidarité est la seule manière de procéder.

Cependant, il est urgent que l’Union européenne et les institutions se reconnectent avec les réalités, les rêves et les espoirs de leurs citoyens si l’on veut garantir leur pertinence et leur survie à long terme. Le temps est venu de repenser la direction dans laquelle nous voyageons, de s’inspirer de nos aboutissements et de jeter les fondations pour les 60 prochaines années de l’intégration européenne.

Nous attendons de vous, les dirigeants de l’Europe, que vous fassiez uniquement cela: avoir le courage et la vision nécessaires pour conduire la transition vers une Europe juste, durable, démocratique et inclusive. Nous souhaitons que vous écoutiez les citoyens de l’Europe et que vous profitiez de l’occasion du Sommet de Rome pour vous engager ensemble et solidement vers un avenir meilleur et plus durable.

Read the full statement in pdf

Cette déclaration commune a été rédigée à l’initiative de WWF, ETUC, CONCORD, le Mouvement européen International, le Lobby européen des Femmes et le Forum européen de la Jeunesse. 


European Youth Forum AISBL

Rue de l’Industrie 10, 1000 Brussels

Tel.: +32 2 793 75 20
Fax : +32 2 893 25 80
youthforum@youthforum.org

With the support of
The European Commission
The European Youth Foundation of the Council of Europe