Library

Publications

L’Union des Etudiants européens et le Forum Jeunesse inquiets: attaques sur la liberté universitaire en Hongrie

avril 5, 2017

La loi votée par le parlement hongrois hier menace la liberté académique en Hongrie. La loi votée par les MP restreindra sévèrement l’opération des universités étrangères dans le pays, y compris l’Université d’Europe centrale (CEU).

L’Union des Etudiants européens (ESU) et le Forum européen de la Jeunesse sont gravement préoccupés par l’impact que cela aura sur la liberté de l’enseignement et la coopération internationale avec la Hongrie.

Liva Vikmane, Vice Présidente de l’Union des Etudiants européens:« Les attaques sur la liberté académique sont des violations inacceptables des valeurs sur lesquelles repose l’Espace européen de l’enseignement supérieur. Nous témoignons toute notre solidarité envers l’Université d’Europe centrale dans son combat pour préserver le droit à une recherche indépendante de la vérité, et nous condamnons la décision du Parlement hongrois. » 

Luis Alvarado, Président du Forum Jeunesse : “Le droit à la liberté de l’enseignement ne doit jamais être compromis. Le Forum Jeunesse est extrêmement préoccupé par la loi votée hier par l’assemblée nationale hongroise et nous témoignons toute notre solidarité envers l’Université d’Europe centrale ». 

En vingt-cinq ans, l’Université d’Europe centrale s’est établie en tant qu’université internationale privée, de renommée mondiale pour l’enseignement et la recherche en sciences sociales et humanités. Elle attire des étudiants de 117 pays et facultés de 40. La US Middle States Commission sur l’Enseignement supérieur (MSCHE) accrédite l’Université dans son ensemble, et le  New York State Education Department (NYSED) enregistre ses programmes de maîtrises et doctorats. Les autorités hongroises pertinentes certifient également ses programmes et elle a toujours pleinement respecté l’ensemble des lois hongroises.

En tant que participante au processus de Bologne, la Hongrie s’est engagée à respecter les valeurs de l’Espace européen de l’enseignement supérieur qui reprend les principes consacrés dans la Magna Charta Universitatum et la recommandation du Conseil de l’Europe Rec/CM(2012)7 sur la responsabilité publique et la liberté universitaire.

ESU et le Forum Jeunesse espèrent que tous les pays s’évertueront à préserver et encourager ces principes, et craignent que leur non respect affaiblisse le maintien de l’enseignement supérieur hongrois dans la coopération internationale entre les ministères de l’éducation et les communautés universitaires.

La CEU est un membre estimé de la communauté universitaire internationale et sa présence en Hongrie a redoré la réputation de la vie universitaire hongroise sur la scène internationale.

La législation du gouvernement qui altère son fonctionnement en Hongrie compromet sa liberté académique et établit un précédent dangereux pour la vie universitaire dans d’autres pays. Vu la gravité du sujet, nous insistons sur le fait qu’accorder une importance élevée à cette proposition sans impliquer les parties prenantes de l’enseignement supérieur et de transférer une décision professionnelle sur le plan politique est sans aucun mérite.

Nous convions avec tout notre respect le Président hongrois à rejeter cette loi et à la renvoyer devant le Parlement ou  la Cour constitutionnelle. Nous demandons également que le gouvernement entre en consultation avec la CEU, en gardant à l’esprit les dégâts qu’une telle législation pourrait causer à la réputation universitaire internationale bien établie de la Hongrie, à ses relations avec les partenaires européens et avec les Etats Unis.


European Youth Forum AISBL

Rue de l’Industrie 10, 1000 Brussels

Tel.: +32 2 793 75 20
Fax : +32 2 893 25 80
youthforum@youthforum.org

With the support of
The European Commission
The European Youth Foundation of the Council of Europe