Actu

Un programme jeunesse chargé pour les Ministres de l’Emploi et des Affaires sociales

15. 03. 2018

Aujourd’hui, les ministres chargés de l’emploi, des affaires sociales, de la santé et de la politique du consommateur de l’ensemble des Etats membres de l’UE se sont réunis à Bruxelles pour discuter de plusieurs initiatives clés pour les jeunes. 

Les Ministres ont adopté une Recommandation du Conseil qui établit un cadre européen pour la qualité et l’efficacité des stages. Le Forum Jeunesse se réjouit de cette recommandation comme une initiative indispensable pour assurer des opportunités de qualité pour les jeunes – l’une de nos principales revendications dans notre Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages. L’inclusion de l’accès à la protection sociale et à la rémunération/compensation dans les critères de qualité repris dans la recommandation est un développement particulièrement positif – un pas en avant comparé à la recommandation du Conseil sur un cadre européen pour la qualité des stages. Nous sommes également ravis que le cadre récemment adopté comporte un bon nombre des priorités clés identifiées par le Réseau européen des Apprentis. 

Bien que nous apprécions l’emphase sur les apprentissages considérés comme des moyens d’améliorer l’employabilité, nous soulignons que pour que les apprentissages soient un parcours valable pour les jeunes, ils doivent placer l’apprenant au centre et reposer sur une vision à long terme, en encourageant le développement des compétences pour la vie et pas uniquement pour un emploi. Nous attendons à présent des Etats membres qu’ils jouent leur rôle et mettent la recommandation en oeuvre au niveau national.

Au programme également l’adoption des messages clés de la Garantie pour la Jeunesse. Il est important que la Garantie pour la Jeunesse apporte des solutions à long terme, qualitatives et durables pour les jeunes, et en tant que Forum Jeunesse nous demandons que la qualité et la pertinence des offres, ainsi que leur portée soient améliorées. A cette fin, nous avalisons pleinement la revendication que la durabilité du programme soit assurée grâce au financement de l’UE, comme souligné lors du débat du Parlement européen sur le budget 2019, où la lutte contre le chômage des jeunes au moyen d’un financement concret de l’Initiative en faveur de l’emploi des jeunes avait été identifiée comme une priorité majeure. En outre, nous apprécions l’attention accordée au renforcement des partenariats: une coopération effective avec les parties prenantes clés comme les organisations de jeunesse est indispensable pour le succès de la garantie pour la jeunesse. 

Autre fait important, les Ministres ont également débattu de la façon de réduire l’écart entre les genres, bien que nous déplorions que les progrès autour de la directive sur l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle n’aient pas été abordés. Les femmes, y compris les jeunes mères, sont bien plus susceptibles d’agir comme soignantes informelles. Le fait de fournir des arrangements de travail plus flexibles et plus d’options de congé pour les parents et les soignants est une étape essentielle pour combattre la sous-représentation des femmes dans le marché du travail, particulièrement dans le contexte d’une population vieillissante en Europe où les besoins de soins ne feront que croître dans le futur. Voir la directive sur l’équilibre entre vie privée et professionnelle porter ses fruits n’est pas uniquement un pas vers l’égalité des genres, c’est un pas vers le respect et l’application des principes du Socle européen des droits sociaux. 

Enfin, dans le contexte du débat du Conseil sur l’avenir de l’Europe, le Forum Jeunesse demande aux Ministres de démontrer leur engagement envers la mise en oeuvre du Socle européen des droits sociaux en garantissant un soutien adéquat à l’investissement social dans le budget de l’UE après 2020.