[BLOG] Pas un autre article “AAAH! Les robots volent nos emplois !!!”

par Nikita Sanaullah

 twitter @NikitaSanaullah

“La montée de l'IA". "Des millions d'emplois perdus". "Des brèches dans la confidentialité des données". “Des modèles de pension non durables". Ces derniers temps il est difficile d'entendre quoi que ce soit sur l'avenir de nos vies professionnelles qui sonne positif. Des mégatendances comme la numérisation, la mondialisation, et les changements démographiques vont indéniablement changer la manière dont nos sociétés fonctionnent. Elles affecteront le type de travail disponible et le rôle du travail dans nos vies. Mais ce qui est intéressant à propos des scénarios que nous évoquons sur l'avenir du travail est qu'ils sont toujours perçus comme des fatalités, comme s'ils étaient des forces hors de notre contrôle. 

Et pourtant, les décisions politiques et économiques ne façonnent-elles pas aussi nos sociétés ? 

Nous demandons trop souvent "à quoi ressemblera l'avenir du travail?" au lieu de "à quoi voulons-nous qu'il ressemble?". Pour les jeunes, la réponse ne peut être du même type. Les choses n'ont pas été simples. Nous sommes non seulement deux fois plus susceptibles d'être au chômage par rapport à la population générale (environ 17% en Europe) mais ceux qui sont en fait assez chanceux pour avoir un emploi peuvent réaliser qu'il s'accompagne de toute une série d'autres difficultés. Les formes nouvelles et atypiques de travail, comme les emplois fournis via des plates-formes en ligne, sont en recrudescence et les jeunes sont en première ligne. Ce travail qui fait partie de la soi-disant  “gig economy” (ou économie des petits boulots) est souvent précaire et ne correspond pas exactement à la description du travail de rêve. "S'il vous plaît, donnez-moi un contrat qui ne me donne pas accès à la protection sociale, et qui ne respecte pas mes droits au congé maladie, au congé de maternité ou aux congés payés!" 

Si ces tendances sont une indication de ce qui reste à venir, alors les générations actuelles et futures de jeunes ont désespérément besoin de changement s'ils ont le moindre espoir d'avoir un emploi décent et de qualité un jour.

(Mais sérieusement, quid de ces robots?)

Bien qu'il soit impossible de prédire l'avenir à 100%, il est évident que l'avenir du travail impactera énormément d'aspects de nos vies. Il ne fait aucun doute qu'il nous faudra repenser comment nous éduquons les jeunes pour pouvoir les équiper des compétences nécessaires pour survivre dans l'économie numérique. Une partie importante de cette réflexion implique également de fermer la soi-disant "fracture numérique", c-à-d l'inégalité entre ceux qui peuvent accéder et qui ont accès aux compétences requises pour utiliser l'internet et des appareils électroniques, et ceux qui n'y ont pas accès pour des raisons économiques ou sociales.  

Notre avenir n'est durable que s'il est bénéfique à tout le monde de la même façon. 

Il est vital que les groupes les plus vulnérables et marginalisés ne risquent pas d'être laissés pour compte. Nous devrons nous préparer à l'impact potentiel sur de nombreux aspects de nos sociétés, y compris nos mécanismes de protection sociale car beaucoup sont susceptibles de devoir se battre pour trouver un emploi décent. Nous devons principalement créer des emplois de qualité qui offrent un salaire équitable, une protection sociale, des conditions de travail sûres et stables, et la capacité de participer à la négociation collective. Cependant, des solutions à ces problèmes ne pourront être trouvées sans tenir compte des impacts des nouvelles formes de travail et de production sur nos ressources naturelles. Toutes ces difficultés attestent du fait que la législation sur le travail et les mécanismes de protection sociale actuels ne sont pas adaptés pour faire face à la nature changeante du travail, ni aux difficultés que les jeunes doivent déjà surmonter dans le marché du travail. 

Aujourd'hui, plus d'un jeune sur quatre risque la pauvreté et l'exclusion. Près de 30% de jeunes font involontairement un travail à temps partiel. Nous avons l'opportunité de façonner le marché du travail pour qu'il fonctionne mieux pour les jeunes. Les décideurs doivent accélérer la procédure pour répondre à ces questions urgentes et préparer nos institutions aux changements à venir. Mais nous avons tous et toutes un rôle à jouer pour que notre avenir soit un avenir où les droits des jeunes seront respectés, et où nous pourrons tous en profiter et prospérer. 

Alors … quel type d'avenir voulez-vous pour le travail ? 

 

Cet article fait partie d'une série sur les choses qui doivent changer pour aboutir à un avenir durable et sur le rôle des jeunes dans ce processus. 

Nos autres blogs :

 

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.