Communiqué de presse

Il n'y a pas d'âge pour jouir des droits de l'homme

06. 12. 2018

Les jeunes "impatients" et les vieux "têtus" demandent des actions contre l'âgisme! 

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT  de la Plate-forme AGE Europe et du Forum européen de la Jeunesse

Est-ce jouer avec le feu que d'utiliser les stéréotypes à la base des discriminations que nous combattons ? Ou est-ce l'indifférence générale envers l'âgisme qui constitue une menace pour nos droits humains ? Tandis que nous célébrons le 70ème anniversaire de la Déclaration des Droits de l'Homme ce 10 décembre, la Plate-forme AGE Europe et le Forum européen de la Jeunesse s'unissent pour demander aux dirigeants européens d'entreprendre des actions contre la discrimination fondée sur l'âge. 

En pratique, l'âgisme est la forme la plus répandue de discrimination, signalée par 1 personne européenne sur 3. 

L'âgisme empêche la contribution et la participation des individus à la société car il crée des barrières qui empêchent l'accès au marché de l'emploi, la jouissance de la diversité des biens et des services, ou l'exercice de nos droits civils et politiques. Il impacte notre santé et notre bien-être en sapant notre sens de l'autonomie et de l'estime de soi, que nous soyons jeunes ou âgés. L'âgisme est à l'origine de la vulnérabilité économique, de l'exclusion sociale et de la réduction de l'espérance de vie. Sebastiaan Rood, Membre du Conseil d'administration du Forum européen de la Jeunesse.

Cependant, l'âgisme reste la dernière forme socialement acceptée de discrimination et nous avons tendance à nier ses effets négatifs. Parce que nous le considérons comme une discrimination moins grave et moins nuisible, nous échouons à entreprendre des actions pour le combattre. - Anne-Sophie Parent, Secrétaire générale de la Plate-forme AGE Europe.

La campagne #AgeingEqual qui s'est déroulée du 1 octobre au 10 décembre a fait la lumière sur de nombreux exemples d'âgisme généralisé à l'encontre d'adultes plus âgés, que ce soit au niveau de notre langage, dans les lois, les politiques relatives à la santé, des décisions judiciaires, des statistiques... et à l'encontre des plus jeunes

Nous n'attendrons pas 70 années de plus pour pouvoir effectivement jouir de nos droits humains. C'est pourquoi le 6 décembre 2018, la plate-forme AGE Europe et le Forum européen de la Jeunesse ont organisé une table ronde avec les décideurs européens, les organismes pour l'égalité et les organisations contre la discrimination pour discuter de la marche à suivre. A cette occasion, nous avons invité les dirigeants européens à agir contre l'âgisme et à l'aborder au niveau politique le plus élevé en: 

  1. Intégrant une approche de l'âgisme fondée sur les droits dans toutes les politiques de l'UE, les propositions législatives et les évaluations d'impact.  
  2. Soutenant la recherche sur les manières dont la discrimination fondée sur l'âge est vécue par des groupes spécifiques (femmes, personnes LHBTQI, personnes handicapées et souffrant de maladies chroniques, personnes de couleur et d'origine ethnique, Roms, etc.) 
  3. Collectant des données et statistiques pour tous les groupes d'âge, sans limite d'âge. 
  4. En menant campagne pour contester les idées fausses autour de la jeunesse et de la vieillesse. 

Un tournant décisif pourrait être les élections européennes en mai 2019. Les jeunes et moins jeunes doivent avoir les mêmes chances que n'importe quel autre groupe d'âge de travailler, de participer en tant que citoyens actifs, d'être protégés par nos systèmes de sécurité sociale. Nous sommes des citoyens à part entière et nous demandons d'être reconnus en tant que tels. 

Ressources utiles

  • Blog de la campagne #AgeingEqual : www.ageing-equal.org
  • Manuel de communication #AgeingEqual : trello.com/b/q14dqegb
  • y compris une déclaration commune des membres du Parlement européen 
  • position on structural ageism de la plate-forme AGE Europe
  • Contribution du Forum Jeunesse à la campagne #AgeingEqual ici & ici

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.