Déclaration

La Hongrie place la démocratie en quarantaine

=
02. 04. 2020

En cette crise actuelle, c'est non seulement notre santé qui est menacée, mais également la démocratie dans l'UE. Le Forum européen de la Jeunesse est grandement inquiet suite à l'adoption par la Hongrie de la "Loi Coronavirus” qui aura des conséquences néfastes pour la démocratie et les droits humains en Hongrie.

Lundi 30 mars 2020, le parlement hongrois adoptait une nouvelle série de mesures sous prétexte de lutter contre le COVID-19, ce qui permet au Premier Ministre Viktor Orban de gouverner par décret pour une période de temps illimitée. Aussi longtemps que cet état d'urgence indéfini sera effectif, plus aucune élection partielle ni aucun référendum ne pourra avoir lieu dans le pays et le système de l'équilibre des pouvoirs s'en trouve compromis. La nouvelle loi permettra également jusqu'à cinq ans d'emprisonnement pour toute personne accusée de diffuser des informations relatives à la crise du COVID-19. 

Afin d'accorder une priorité légitime à la santé publique, les gouvernements de l'Europe et du monde sont obligés de prendre des mesures d'urgence qui ont bien souvent pour résultat de limiter les droits et les libertés fondamentales. Toutefois, dans aucun cas ces mesures d'urgence ne doivent être utilisées à mauvais escient ou de manière à outrepasser l'Etat de droit. 

Ces dix dernières années, le gouvernement hongrois n'a eu de cesse de violer les droits humains, la démocratie et la liberté d'expression, établissant un précédent dangereux pour les autres pays européens. En tant qu'Etat membre, la Hongrie a déjà tangiblement violé les principes fondateurs de l'UE, y compris le respect de la démocratie, l'égalité, l'état de droit et les droits humains. Elle a également imposé un niveau de contrôle des médias décrit comme sans précédent pour un Etat membre de l'Union européenne, d'ailleurs le Forum européen de la Jeunesse avait déjà condamné le rétrécissement de l'espace civique en Hongrie, et cela continue d'affecter les droits démocratiques de la société civile pour qu'elle fonctionne librement et indépendamment. 

Dans ce contexte, le Forum européen de la Jeunesse est extrêmement inquiet que ces mesures aient un nouvel effet paralysant sur la société civile et la liberté de la presse en Hongrie, réduisant effectivement au silence les dernières voix dissidentes.  

Le Forum européen de la Jeunesse demande aux institutions de l'UE de dépasser les déclarations initiales et d'adopter une ferme position contre le transfert disproportionné et indéfini constaté en Hongrie cette semaine.  

Des actions fermes et déterminées doivent être entreprises pour garantir qu'il y ait des répercussions à la violation des principes fondateurs de l'UE, ainsi que pour protéger la société civile indépendante et toutes celles et tous ceux qui prônent la liberté de parole. Dans ces temps incertains et critiques, la seule manière de garantir que l'Union européenne protège ses valeurs fondatrices et ses citoyens, c'est de défendre la démocratie et les droits humains.  

 

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.