Actu

Le Pacte vert pour l'Europe DOIT donner une véritable place aux jeunes

25. 06. 2020

Pourquoi une participation significative des jeunes via le Pacte pour le Climat est essentielle pour le succès du Pacte vert pour l'Europe 

Le Pacte vert pour l'Europe est le plan de route de l'UE pour un avenir durable, avec pour but ultime d'aboutir à un continent climatiquement neutre d'ici à 2050.  Dans le cadre du Pacte vert, la Commission a annoncé ses plans pour lancer un Pacte vert pour le Climat qui permettrait aux citoyens et aux parties prenantes de "s'exprimer dans la conception de nouvelles actions pour le climat, de partager des informations, d'organiser des activités locales et de proposer des solutions que d'autres peuvent suivre". Cette année, entre mars et juin, la Commission a ouvert une consultation publique pour mieux comprendre comment ce Pacte vert fonctionnera. 

Pour y réagir, le Forum européen de la Jeunesse s'est associé à Generation Climate Europe, la plus grande coalition européenne d'organisations de jeunesse axées spécifiquement sur les questions environnementales. Nous accueillons favorablement le Pacte vert et la consultation publique, et nous avons profité de l'occasion pour partager la perspective de la jeunesse sur l'engagement citoyen dans l'action climatique. Un engagement important de la société dans le climat et l'environnement est fondamental pour aboutir à une Europe durable et au succès du Pacte vert pour le l'Europe.  

Voici nos "principales requêtes" adressées à la Commission européenne :

“Parler du changement climatique" ne suffit pas; nous avons besoin d'un engagement significatif des jeunes dans la politique climatique. 

Nous estimons que des activités et événements de communication sensibilisant à la crise climatique sont essentiels, mais le Pacte climatique ne peut simplement être perçu comme un mécanisme descendant qui diffuse des informations et encourage des comportements durables. Les jeunes ont le droit de participer à l'élaboration de la politique climatique et le Pacte climatique fournit un cadre pour institutionnaliser la participation des jeunes dans cette politique. Les décideurs de l'UE doivent créer un espace pour un dialogue régulier et sérieux avec les jeunes sur les propositions et stratégies politiques dans le domaine du climat et de la durabilité. C'est pourquoi nous proposons un Dialogue des jeunes sur le Climat où des Tables rondes des jeunes sur le climat et la durabilité seraient organisées par le Premier Vice-Président exécutif de la Commission européenne :

  • Les tables rondes devront se dérouler régulièrement, idéalement deux fois par an.  
  • Les tables rondes des jeunes sur le climat et la durabilité seront organisées par le CESE en collaboration avec la Commission européenne (CE) et le Parlement européen (PE). 
  • La contribution des jeunes à ces tables rondes sera compilée par des animateurs d'organisations de jeunesse et constituera la base des discussions. Elles seront ensuite formellement adressées au PE et à la CE et ces institutions y apporteront une réponse écrite qui préciserait quelles propositions pourraient être retenues ou non et pourquoi. Les tables rondes ne doivent pas devenir un "salon de discussion" mais plutôt démontrer un engagement sérieux et aboutir à des réponses de la part des décideurs. 
  • En plus des rencontres avec la CE et le PE, les présidences appropriées pourraient également être invitées. Cela garantira que les jeunes puissent instaurer un dialogue avec le Conseil de l'UE. Les tables rondes pourraient suivre le calendrier des rotations présidentielles pour que les jeunes puissent avoir un réel impact sur l'agenda des présidences.
  • Les décideurs de l'UE doivent garantir une participation de qualité d'organisations de jeunesse démocratiques telles que le Forum européen de la Jeunesse dans le développement, la mise en oeuvre et le suivi des différents mécanismes pour un engagement structuré des jeunes sur le climat et la durabilité dans les processus décisionnels de l'UE. Cela permettra de créer un engagement qui stimule la créativité et les idées des jeunes en veillant simultanément à ce que ces idées soient traduites en politiques concrètes.  
“Le déclenchement d'actions" est important, mais l'UE doit allouer des fonds supplémentaires pour soutenir les organisations de jeunesse et les jeunes dans leurs actions climatiques.

 
Un investissement dans des pratiques respectueuses du climat peut avoir des avantages sociaux et économiques considérables, mais souvent pas pour les individus et les organisations faisant l'investissement. Donc il est crucial que l'UE soutienne les actions et engagements au moyen d'un financement approprié : 

  • Elargir le champ du soutien ciblé des trois domaines proposés à un éventail plus large d'activités dans lesquelles les jeunes et les organisations de jeunesse sont engagés tels que des activités pédagogiques et des ateliers de renforcement des capacités sur la crise climatique. 
  • En particulier, le financement doit être assuré pour les organisations de jeunesse et initiatives locales. Le cas échéant, des organisations de jeunesse faîtières peuvent jouer un rôle en veillant à ce que le financement parvienne au niveau local.  
  • Garantir la facilité d'accès à de tels fonds avec le moins de fardeaux administratifs possibles pour faciliter le processus, en particulier pour les organisations de jeunesse locales ou plus petites ayant moins de capacités. 
  • Garantir que ces fonds soient distribués de manière inclusive et atteignent un éventail varié d'initiatives et d'initiateurs en termes d'étendue géographique, de milieu, de genre, etc. tout en priorisant les groupes marginalisés et vulnérables. 
  • Les promesses (les engagements publics sur les actions associées au changement climatique) ne doivent pas se limiter aux entreprises et à la société civile mais également inclure des institutions publiques et des gouvernements pour qu'ils deviennent plus respectueux du climat dans leurs activités au quotidien. 
“Collaborer" ne fonctionnera que si l'UE assume sa propre responsabilité et respecte ses engagements y compris les Objectifs des Nations Unies pour le Développement durable et l'Accord de Paris.

Cela inclut l'engagement de limiter l'augmentation de la température à 1,5°C et l'adoption de politiques climatiques ambitieuses de l'UE :

  • Supprimer tous les combustibles fossiles et diminuer l'utilisation de l'énergie plutôt que de simplement accroître l'efficacité énergétique. 
  • Accélérer la transition juste et durable à une fourniture d'énergie 100% renouvelable, propre, abordable et qui soutient la propriété communautaire et ne conduit pas à la pauvreté énergétique. 
  • Dépasser l'éco-effiacité pour se diriger vers l'éco-suffisance et abandonner la croissance du PIB comme principales mesures du progrès.
  • Paver la voie pour accélérer les changements durables de styles de vie et dématérialiser la consommation, par exemple en fournissant une infrastructure alimentaire et de transport durable. 
  • Garantir une élaboration politique basée sur des études scientifiques indépendantes et décentralisées. De plus, l'UE a un rôle à jouer pour rendre la science climatique plus facilement disponible d'une manière compréhensible, accessible aux organisations publiques et de la société civile.
     

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.