Actu

Le sort des parents et soignants actifs à travers l'Europe est entre vos mains

18. 06. 2018

LETTRE OUVERTE

Il est temps pour le Conseil EPSCO d'adopter une position sur la directive de l'UE relative à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée 

Chers Ministres,

Par l'intermédiaire de nos organisations faîtières européennes, nous représentons 3.471 ONG et 89 syndicats. Voici notre appel conjoint à celui des Présidents et Vice-présidents de trois groupes politiques du Parlement européen, du Rapporteur et des rapporteurs fictifs de cinq groupes politiques, et des Présidents et Vice-présidents de trois Intergroupes et coalitions du Parlement européen, ainsi que des Présidents de deux groupes du Comité économique et social européen.  

Nous vous demandons de respecter les citoyens européens et leurs représentants en allant de l'avant et en adoptant une position du Conseil sur la proposition d'une directive relative à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour les parents et les soignants lors de votre réunion du 21 juin  2018.

A cette date, il vous sera demandé de vous positionner en faveur ou contre la position du Conseil sur la directive de l'UE relative à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. De par votre décision, vous exprimerez non seulement la position de votre pays dans un texte, mais vous déciderez également du sort de millions de parents et de soignants dans l'Union européenne; des personnes qui luttent au quotidien pour jongler entre leurs responsabilités vis-à-vis de leurs enfants, de leurs familles et d'autres personnes qui ont des besoins de soutien, et leurs vies professionnelles. 

Le cadre juridique et institutionnel de l'UE existant n'aborde pas suffisamment les difficultés auxquelles les citoyens doivent faire face, et il n'apporte pas de solutions adéquates aux besoins des sociétés modernes. La directive proposée inclut des dispositions permettant d'améliorer le partage égal du travail et des soins entre les femmes et les hommes, en introduisant des normes minimales pour un congé de paternité rémunéré, un congé parental rémunéré, un congé pour assistance et des accords de travail flexibles pour les parents et les soignants. 

La proposition de directive relative à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est la bonne marche à suivre et nous vous demandons d'adopter une position du Conseil et de ne pas retarder davantage l'adoption d'une approche générale. 

Tous les Chefs d'Etat et de gouvernement, aux côtés des institutions de l'UE, ont proclamé le Socle européen des droits sociaux à Gothenburg en novembre 2017 et cette directive est le premier résultat concret qui transformerait les principes du Socle en réalité, amenant des améliorations dans la vie de millions de parents et de soignants. 

La Commission européenne a publié la proposition d'une directive le 26 avril 2017. Le Comité économique et social européen a publié son opinion, soutenant largement la proposition, en décembre 2017. Le Parlement européen a un calendrier précis de travaux: la Commission juridique et la Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres ont déjà voté sur leurs opinions respectives, et la Commission emploi et affaires sociales votera dans les semaines à venir. Toutes ces procédures sont transparentes et les citoyens européens peuvent les suivre pas à pas, exposant les représentants élus à un examen. 

Par contre, les délibérations au sein du Conseil ne sont pas sujettes au même niveau de transparence. Cela peut mener au report indéfini des décisions, avec l'excuse qu'un compromis ne peut être atteint au sein des délégations nationales, et les citoyens sont maintenus dans l'ignorance par rapport à l'absence de progrès.  

Plus d'un an après sa publication et à un an des élections européennes de 2019, il est temps à présent d'assumer votre responsabilité et de garantir que les citoyens recouvrent la confiance envers le projet européen et sa dimension sociale. 

Les parents actifs et leurs familles ainsi que les soignants et ceux qui en dépendent n'ont pas de temps à perdre. 

S'il vous plaît, ne gâchez pas cette occasion de montrer que vous vous souciez de vos citoyens. 

Signataires :

COFACE Families Europe, AGE Platform Europe, Alzheimer Europe, Autism Europe, European Disability Forum, EuroCarers, Eurochild, EuroHealthNet, European Network for Independent Living, European Women’s Lobby, Forum européen de la Jeunesse, ILGA Europe, Inclusion Europe, International Federation for Spina Bifida and Hydrocephalus, Make Mothers Matter, Mental Health Europe, Social Platform, SOS Villages d'Enfants International

Confédération européenne des Syndicats – CES

Udo Bullman MPE, Président S&D , Philippe Lamberts MPE, Co-Président Greens/EFA, Monika Vana MPE, Vice-Présidente Greens/EFA, Gabriele Zimmer MPE, Présidente GUE/NGL 

David Casa MPE, EMPL Rapporteur et EPP EMPL coordinatrice Maria Arena MPE S&D EMPL rapporteur fictif Agnes Jongerius MEP, S&D EMPL coordinatrice Vilija Blinkeviciute MPE, S&D FEMM rapporteur fictif Iraxte Garcia-Perez MPE, S&D FEMM coordinatrice Jana Zitnanska, MPE, ECR EMPL rapporteur fictif Ernest URTASUN MPE, Greens/EFA FEMM rapporteur fictif et co-coordinatrice Terry Reintke MPE, Greens/EFA FEMM co-coordinatrice Tania Gonzales Penas MPE, GUE/NGL EMPL Rapporteur fictif.

Olga Senhalova MPE, Présidente Intergroupe sur le handicap, Brando Benifei MPE, Vice-président, Intergroupe sur le handicap, Marek Plura, MPE, Vice Président Intergroupe sur le handicap, Miriam Dalli MPE, Présidente de la Coalition pour la santé mentale et le bien-être au PE, Daniele Viotti MPE, co-président de l'intergroupe LHBTQI 

Gabriele Bischoff, Présidente du groupe de Travailleurs, Comité économique et social européen, R.A. Arno Metzler, Président du groupe Diversity Europe, Comité économique et social européen

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.