Actu

Les droits des jeunes doivent être au coeur de l'Europe sociale

10. 05. 2021

Les Premiers Ministres et Chefs d'Etats de l'ensemble des Etats membres de l'UE, les Présidents de la Commission européenne, du Conseil européen et du Parlement européen se sont réunis à Porto les 7-8 mai 2021 pour discuter des étapes à suivre pour construire une Europe plus sociale. 

Il s'agissait d'un jalon important et d'un test pour l'avenir de l'UE puisque aujourd'hui plus que jamais il est urgent de produire des résultats pour les individus et leurs droits. Quatre ans après le premier Sommet social de Gothenburg, et plus de 12 mois après le début de la pandémie, il était temps que les décideurs fassent le bilan des enseignements tirés et qu'ils conviennent de la marche à suivre.

Que s'est-il passé et quels sont les principaux résultats ? 

Les dirigeants politiques se sont réunis pour discuter et avaliser le Plan d'Action sur le Socle européen des droits sociaux, la vision de l'UE pour la création d'emplois, la réduction de la pauvreté et la promotion de l'inclusion sociale dans les années à venir. Notre  Vice-President Frédéric Piccavet, la membre du Conseil d'administration María Rodríguez Alcázar, et le Président du Conseil national de la Jeunesse du Portugal (CNJ) João Pedro Videira étaient présents au Sommet pour représenter la voix des jeunes. 

Comme on pouvait s'y attendre, l'impact de la pandémie et la mesure dans laquelle elle a exacerbé les inégalités existantes, y compris pour les jeunes, étaient au coeur du débat. 

Le Vice-Président Frederic Piccavet a déclaré : “Depuis la pandémie, nous les jeunes avons vu nos études perturbées, et le chômage des jeunes a augmenté trois fois plus vite. Cependant, les jeunes sont confrontés à des obstacles pour intégrer le marché du travail depuis de nombreuses années avant la crise. Il est temps que le système change et adopte une nouvelle approche de l'emploi, des compétences et de l'éducation." 

De plus, la précarité des jeunes est souvent aggravée par des barrières structurelles pour accéder au soutien au revenu et à l'assistance sociale. 

La membre du Conseil d'administration María Rodríguez Alcázar a rappelé aux politiciens que “Au lieu d'apporter une aide supplémentaire aux jeunes, les systèmes de protection sociale de l'UE nous disqualifient en fait, et nous n'avons pas accès au soutien. Il faut mettre un terme à la discrimination contre les jeunes pour garantir notre inclusion dans les programmes de protection sociale". 

Avec cette nouvelle crise qui a un impact disproportionné sur les jeunes, l'UE et les Etats membres vont-ils enfin commencer à écouter les jeunes ? 

A Porto, les dirigeants de l'UE ont signé l'engagement social de Porto afin d'unir leurs forces avec les partenaires sociaux et la société civile, et mettre en oeuvre le Socle européen des droits sociaux. De plus, le Conseil européen a adopté la Déclaration de Porto, qui identifie la participation des jeunes dans le marché du travail, l'éducation et la formation, comme priorités clés. Nous nous réjouissons de ces développements, mais l'UE doit à présent passer de la théorie à la pratique. 

“Gothenburg était axée sur des principes, Porto sur des actions.” a déclaré la Présidente Von der Leyen.   Nous espérons maintenant que les dirigeants respecteront leurs promesses et produiront des politiques ambitieuses pour protéger les droits des jeunes, combattre le travail précaire, et mettre fin à la discrimination fondée sur l'âge dans nots politiques de protection sociale et d'emploi. Pour y parvenir, nous invitons tous les politiques à signer notre Engagement pour la Jeunesse et intégrer les droits des jeunes dans toutes les politiques sociales aux niveaux de l'UE et national. 

Lors du Sommet social, le Commissaire Schmit a témoigné de son solide engagement en faveur de la jeunesse en s'adressant directement aux jeunes : "Nous travaillerons d'arrache pied pour construire une Europe sociale solide pour vous et avec vous, pour que vous puissiez prospérer."

Nous remercions le Commissaire Schmit et tous les alliés des droits sociaux qui ont déjà signé #TheYouthPledge: nous serons à vos côtés jusqu'à ce que les jeunes et leurs droits obtiennent l'attention qu'ils méritent. Un engagement pour les jeunes est un engagement pour le présent et une promesse pour l'avenir. 

Les signataires de l'engagement pour la jeunesse à ce jour sont :

  • Valdis Dombrovskis, Vice-Président de la Commission européenne pour une Economie au service des personnes
  • Nicolas Schmit, Commissaire européen, Emplois et Droits sociaux
  • Mariya Gabriel, Commissaire européenne Innovation, Research, Culture, Education et Jeunesse
  • Elisa Ferreira, Commissaire européenne Cohésion et Réformes
  • Pedro Sánchez, Premier Ministre espagnol
  • Iratxe García Pérez, MPE & Chef du Groupe  S&D 
  • Brando Benifei, MPE
  • Niklas Nienass, MPE
  • Damian Boeselager, MPE
  • Lídia Periera, MPE
  • Alícia Homs Ginel, MPE
  • Kim Van Sparrentak, MPE
  • Sylvie Brunet, MPE
  • Dragoș Pîslaru, MPE 

Prêts à nous rejoindre ? Contactez notre Policy and Advocacy Officer William Hayward par email william.hayward@youthforum.org pour en savoir plus ! 

 

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.