Actu

Les jeunes au centre de la Convention annuelle pour la Croissance inclusive

26. 04. 2017

Le 24 avril, la Convention annuelle pour la croissance inclusive s'est tenue à Bruxelles sur le thème "les jeunes et l'inclusion sociale". Actifs lors de différentes sessions de l'événement, le Forum Jeunesse et ses organisations membres ont souligné l'incapacité des systèmes de protection sociale de protéger les jeunes et de leur fournir des filets de sécurité.  

Carina Autengruber, Vice-présidente du YFJ a pris la parole lors de l'ouverture de la plénière, soulignant le désenchantement des jeunes vis-à-vis des structures politiques, et le besoin d'inclure davantage de jeunes dans les processus de prise de décisions en lien à l'inclusion sociale.

Il a été porté à l'attention de tous les participants que les jeunes qui ont un travail précaire luttent pour pouvoir accéder aux allocations de chômage. En fonction de leur âge, les jeunes sont payés moins que d'autres travailleurs. Les pensions deviennent un rêve qui semble de plus en plus irréalisable pour les jeunes. La plupart des politiques nationales ne dotent pas les jeunes des outils pour aboutir à leur autonomie. Comme souligné dans notre rapport sur l'inclusion sociale des jeunes présenté par  Zuzana Vaneckova, membre du Conseil d'administration du YFJ, cela accroît les inégalités entre les générations et au sein de la jeune génération elle-même.

"Nous ne pouvons encourager les jeunes à rêver sans leur donner les ressources pour qu'ils réalisent leurs rêves", a déclaré l'un des orateurs Prof. Justin Gest. Au Forum européen de la Jeunesse nous ne pouvions qu'acquiescer, et nous espérons que dans un avenir proche la proposition de socle européen des droits sociaux ouvrira la porte à de nouvelles ressources pour les jeunes à travers l'Europe.

Nous demandons à la Commission européenne de garantir l'inclusivité de ses programmes, notamment la Garantie pour la Jeunesse, le Service volontaire européen, et le prochain Corps européen de Solidarité.  Matthaus Fandrejewski de CESI Youth a présenté les conclusions des discussions sur la nécessité de restaurer la confiance envers les services publics pour l'emploi, de développer l'estime de soi et les compétences générales des jeunes vulnérables, d'évaluer ces programmes d'un point de vue qualitatif - le fait d'acquérir des compétences générales peut parfois s'avérer bien plus utile pour ces jeunes que d'être placé dans n'importe quel emploi.

Aux côtés de EAPN, EQUINET et de la CES Jeunesse, le Forum européen de la Jeunesse a également organisé un événement parallèle pour discuter de la discrimination à laquelle les jeunes sont confrontés pour accéder à un revenu décent, qui comprend un salaire minimum et des allocations de chômage. Nous demandons des recommandations au niveau européen pour interdire "le salaire minimum pour la jeunesse" qui représente une violation tangible du principe du salaire égal pour un travail égal, et une directive cadre sur les régimes adéquats de revenu minimum garantissant l'absence de restriction dans l'accès au revenu minimum fondé sur l'âge.

Toutes les organisations présentes ont souligné que les jeunes ne sont pas apathiques, mais qu'ils ont plutôt une opinion sur les décisions qui influencent leur vie quotidienne. Les représentants de nos organisations membres CESI-Youth, CNAJEP, EFIL, CES Jeunesse ESU, EUDY, IGLYO, MSS, MMH, NYCI, NYCU, OBESSU, PROM et WOSM avaient répondu à l'appel pour promouvoir cette idée via divers sujets. Nous les remercions de nous avoir rejoints à cet événement pour poursuivre le travail en faveur des droits des jeunes!

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.