Actu

Lockdown Chat #1

05. 03. 2021

Bienvenue dans ce premier numéro de notre "Lockdown Chat", une série où nous nous entretenons avec des membres de notre équipe à propos de la vie et du travail en cette période de corona. Ce mois-ci marque une année de travail à distance pour le personnel du Forum jeunesse, et nous voulions nous asseoir avec nos collègues pour discuter, vous savez, comme nous le faisions avant près de la machine à café.  

Pour ce premier numéro, nous avons discuté avec Eva Cildermane. Ayant commencé son nouveau travail juste avant la pandémie, Eva n'a presque jamais rencontré son équipe d'une autre façon que virtuelle - comment trouve-t-elle la vie au Forum? 


Bonjour Eva, ça fait plaisir de te voir aujourd'hui. Peux-tu nous dire ce que tu fais au Forum Jeunesse exactement ? 
Je suis directrice des Communications et Affaires externes. Ma collègue Inge Brees et moi co-dirigeons le département des affaires extérieures. Les communications externes et internes constituent une grande partie de mon travail journalier. 

Peux-tu nous expliquer un peu ce que tu fais chaque jour ? 
Je co-dirige une équipe de 14 policy officers et professionnels en communication et événements. Ce que je veux, c'est que notre travail soit efficace, productif et agréable. J'assiste à de nombreuses réunions avec les membres de l'équipe, des partenaires et parties prenantes extérieure pour réfléchir et établir des stratégies. Un point important de mon agenda est le bien-être de l'équipe, surtout en ce moment. Dans mon travail lié à la communication, nos priorités sont le site internet et l'amélioration de notre bulletin d'information, les réseaux sociaux et l'engagement des médias, et puis aussi le design et notre marque de fabrique. Depuis janvier, l'un de nos projets phares - la Capitale européenne de la Jeunesse - s'est retrouvé dans mes attributions. Je pense qu'on peut faire progresser le projet, l'amener à un niveau supérieur et agrandir son succès et son impact. 

Quel est le projet le plus intéressant sur lequel tu travailles actuellement ? 
Oh, il y en a beaucoup ! Mais je dirais que le plus excitant est peut-être la création d'un plan pour les communications et d'une stratégie de promotion pour le Youth Progress Index.

As-tu appris quelque chose de nouveau en travaillant sur ce projet ? 
Bien sûr! J'ai appris qu'il est possible de mesurer le progrès sans considérer les indicateurs économiques. Je suis diplômée en économie, et je sais qu'il est difficile de présenter des concepts sans inclure d'indicateurs économiques. Je suis ravie d'avoir découvert qu'il existe des moyens et méthodes pour mesurer le bonheur, la durabilité, et le bien-être sans y incorporer le moindre dollar. 

Est-ce que la durabilité est un sujet qui te tient à coeur ? 
Oui, absolument. Et je dirais même que c'est de plus en plus important. La durabilité se décline sous différentes formes et tailles. Il s'agit de l'éducation, de l'environnement, de l'eau, de l'énergie etc. J'ai étudié le développement urbain durable, et je dirais sans hésiter que le programme a permis de m'ouvrir à de nouveaux horizons dans ce domaine. 

Où passes-tu le confinement ? 
Dans ma ville natale, à Liepāja en Lettonie. C'est un endroit plutôt sympa malgré le confinement. Liepāja est située sur la côte de la mer baltique - j'ai la chance de pouvoir faire de longues promenades sur la plage et de profiter de magnifiques levers et couchers de soleil. 

As-tu étudié en Lettonie ? 
J'ai bénéficié d'une bourse d'étude et je me suis inscrite dans une école de droit en Lettonie pendant un an, mais j'ai décidé de bouger. J'ai eu mon baccalauréat aux Etats-Unis, puis une maîtrise au Canada. Et ensuite, je me suis lancée dans une seconde maîtrise au Royaume-Uni. 

Tu sembles avoir voyagé dans de nombreux endroits. Peux-tu nous dire ce que tu faisais avant de rejoindre le Forum Jeunesse ? 
Je travaillais dans la Silicon Valley chez Propy, une entreprise de proptech. J'y travaillais sur le développement commercial et les communications. Propy a développé une plateforme de transaction immobilière pour accélérer ce type de transactions, les rendre plus sûres, et elle a permis de stocker des informations complètes sur les transactions sur blockchain. Le client peut trouver une propriété en ligne, en faire une visite virtuelle, et l'acheter en un seul click, aussi simplement que ça! 

Puisque tu travaillais dans la Silicon Valley, je voulais te demander, c'est quoi la plus grosse différence entre le travail en Europe comparé aux Etats-Unis? 
Bonne question ! Je pense que le style de travail en Europe est plus relax. Dans la Silicon Valley, tout tourne autour de l'innovation, et on a toujours peur de passer à côté. Il faut être partout et tout faire. J'ai l'impression qu'en Europe les gens se déconnectent plus souvent du travail et apprécient leur temps de repos sans se sentir coupables (rires). 

Je suis sûre que c'était une sacrée expérience! Et puis, le fait de travailler dans une ONG après avoir travaillé dans la sphère commerciale doit être assez différent ? 
J'ai dirigé ma société de conseil pendant sept ans et j'ai consulté des entreprises et organisations de différentes tailles à travers le globe. Par conséquent, le fait de passer à une ONG n' pas été un gros choc culturel. 

Avec le coronavirus qui perdure, que fais-tu de ton temps libre ? 
J'ai un chien, et donc je me promène avec lui de deux à deux heures et demi par jour. J'ai récemment lu le livre No Rules Rules: Netflix and the Culture of Reinvention de Reed Hastings et Erin Meyer. Ca parle de la culture organisationnelle de Netflix et son fonctionnement. Je recommande ce livre. Je trouve ça passionnant. Et une de mes amies vient d'écrire un livre et je suis impatiente de le recevoir. C'est un roman, Beasts of the Night. 

Qu'est-ce que tu voudrais absolument faire une fois la pandémie derrière nous ? 
J'aimerais pouvoir avoir l'esprit tranquille à nouveau. M'asseoir à une terrasse pour prendre un cappuccino et regarder les passants. 

Connectez-vous avec Eva sur Linkedin 
 

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.