Déclaration

Pour une Europe qui n'oublie personne - pendant le COVID-19 et après

22. 04. 2020

Le Forum européen de la Jeunesse est l'un des signataires de cette déclaration conjointe du groupe Europe We Want. Vous trouverez le pdf avec la liste complète des signataires à la suite. 

 

La pandémie du COVID-19 ne le démontre que trop bien : qui dit sociétés inégales dit souffrances humaines, économies fragiles et démocraties précaires. 

La solidarité doit être le fondement de la réponse de l'Europe à cette crise : pour combattre la pandémie et protéger tout le monde, pour gérer les conséquences sociales et économiques, et défendre la démocratie. La solidarité dépasse les frontières et ne doit pas se limiter aux pays de l'Union européenne.  

Il s'agit de bien plus qu'une crise sanitaire; c'est une crise systémique. Tout comme la crise climatique, et les nombreuses autres crises auxquelles nous sommes confrontés, elle affecte tout le monde mais certains plus que d'autres. La pandémie du COVID-19 exacerbe les inégalités dans nos sociétés. L'inégalité était déjà un problème global, mais à présent elle risque d'atteindre des proportions irréversibles. En plus des millions de travailleurs qui ont perdu leurs emplois et leurs revenus, les plus affectés incluent les migrants aux frontières, les travailleurs précaires, les sans-papiers, les familles à faibles revenus, les sans-abri, les personnes âgées, les femmes, et les personnes handicapées ou souffrant de maladies chroniques – y compris de nombreuses minorités raciales et ethniques. 

Le personnel sanitaire et les autres professionnels des services publics essentiels sont en première ligne. Nous sommes les témoins de la valeur sociale et économique fondamentale du travail de soins et d'accompagnement et des services de base, un travail qui est majoritairement accompli par des femmes, et est trop souvent ignoré, sous-estimé, et toujours sous-payé. 

Nous soussignés, acteurs de la société civile européenne, nous engageons à collaborer pour aboutir à une vision commune du futur de l'Europe, un futur qui repose sur une société juste, féministe, durable, démocratique et inclusive. En ces temps de crise, nous sommes prêts à agir ensemble, dans la solidarité. 

Nous reconnaissons qu'aux côtés des organisations internationales, des ONG et des gouvernements, l'Union européenne a tenté de répondre à cette urgence. Toutefois, elle peut et doit en faire davantage. 

Nous demandons aux institutions européennes et aux gouvernements des Etats membres de saisir cette occasion pour oeuvrer à un changement fondamental de nos systèmes sociaux, économiques et politiques. Nous sommes prêts à soutenir cette transition du modèle social et économique actuel qui entraîne les inégalités et la destruction de l'environnement et nous laisse pris au dépourvu lorsque touchés par des crises. 

Nous demandons aux décideurs européens de s'unir à travers les frontières, de faire preuve de vision et de courage pour mettre l'Europe sur la voie d'un avenir durable; un avenir de démocraties résilientes basées sur la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l'égalité, les droits humains et l'Etat de droit. 

L'Europe doit montrer qu'elle se soucie de tout le monde, dans des moments de crise et au-delà. 
L'Union européenne doit entreprendre des actions en vue de : 

• Développer une stratégie exhaustive axée sur la solidarité pour prévenir les infections, sauver des vies et minimiser l'impact actuel de la pandémie. Cela doit impliquer de garantir que tout vaccin, ou traitement, élaboré pour le  COVID-19 soit abordable et accessible à tout le monde, et que les règles sur les brevets qui placent les profits de l'industrie pharmaceutique avant la santé publique soient révisées. 

• Sensibiliser et contribuer à contrecarrer toute forme de désinformation, en particulier les réponses racistes et sexistes à la pandémie. 

• Garantir que les mesures d'urgence restrictives visent uniquement à combattre la pandémie, qu'elles soient limitées dans le temps et compatibles avec l'Etat de droit et les valeurs fondamentales de l'UE. En même temps, le dialogue avec la société civile et son soutien doivent être maintenus. 

• Garantir que toute utilisation de technologies numériques, y compris des applications et l'Intelligence artificielle, pour contrôler la propagation du virus et le comportement des êtres humains soit légale, éthique et strictement temporaire. Les entreprises privées ne doivent pas être autorisées à accéder à ces données à des fins commerciales. 

• Mettre fin à l'ère de l'austérité en Europe, et élaborer un cadre macroéconomique qui accorde la priorité au traitement des inégalités et investisse dans le bien-être humain et la préservation et la protection de l'environnement naturel qui nous tient en vie. Taxer les entreprises et les individus fortunés pour contribuer à payer les frais des trains de mesures de sauvetage et de relance. 

• Renforcer les droits des travailleurs, sauvegarder l'emploi, soutenir les revenus des individus, et introduire des mesures pour protéger les personnes délaissées par le marché du travail. Des mesures doivent traiter la situation en Europe et dans les pays partenaires de l'UE, et spécifiquement tenir compte des professionnels de la santé, du personnel soignant, et des personnes qui ont un travail précaire, dont la majorité écrasante sont des femmes.  

• Soutenir les systèmes de santé et les personnes dans le Sud, et assurer que des services de base, en particulier des soins de santé et l'accès à l'eau potable, soient fournis à tout le monde, indépendamment de leur statut de résident, de leur race, de leur nationalité, de leur langue ou d'autres facteurs. .

• Accélérer la transition vers un avenir équitable et durable en augmentant l'ambition de l'Accord vert européen. Cela exige des solutions transformationnelles et un investissement dans la Transition juste, y compris des bâtiments et transports publics à basse consommation de qualité, des modèles de production utilisant peu de ressources, et un système alimentaire robuste et durable. 

• Développer un système de gouvernance plus résilient, mieux structuré, plus permanent au niveau de l'UE-27 pour la gestion des crises sanitaires, qui retiendra les enseignements de la crise actuelle du COVID-19.

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.