Actu

Président Tajani, agissez pour des stages équitables dès maintenant !

03. 05. 2018

Le 3 mai, le Forum européen de la Jeunesse a rejoint des MPE de l'Intergroupe Jeunesse pour sensibiliser à la situation des stagiaires au Parlement européen. 

Youth forum at the European Parliament

D'après une enquête réalisée par l'Intergroupe Jeunesse, un quart des stagiaires qui travaillent pour des MPE et des groupes politiques au Parlement européen sont payés moins de 600 € par mois et 8% d'entre eux ne sont pas rémunérés. En outre, seuls 22% des stagiaires ayant fait l'objet d'une enquête ont déclaré qu'ils avaient des objectifs d'apprentissage écrits.

L'Intergroupe Jeunesse a lancé sa campagne #Fairinternships pour attirer l'attention sur et finalement  interdire les stages non rémunérés dans l'UE. Il a également publié un "Manifeste pour des Stages équitables" demandant des stages de qualité pour tous les jeunes et que les institutions de l'UE passent à l'action. Jusqu'à ce jour, 140 MPE ont signé le Manifeste et montré leur soutien en faveur de la campagne. 

Le Manifeste a été envoyé au Président Tajani en juin l'an dernier, et malgré qu'il ait promis d'aborder la question, il n'a encore pris aucune mesure concrète pour garantir des stages équitables aux jeunes. Le Forum européen de la Jeunesse et l'Intergroupe Jeunesse demandent des opportunités de meilleure qualité pour tous les stagiaires. Nous devons garantir que les stages soient une véritable expérience d'apprentissage et qu'une rémunération juste leur soit octroyée, en accord avec notre Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages.  

C'est le moment d'agir : les stages non rémunérés doivent être interdits avant la fin du mandat du Parlement. Le Parlement européen, tout comme l'ensemble des institutions de l'UE, doit montrer l'exemple et veiller à ce que l'on ne profite pas des jeunes comme d'une main d'oeuvre bon marché. L'an dernier, le médiateur européen demandait au Service européen pour l'Action extérieure (SEAE) de payer les stagiaires dans ses délégations. Le Service européen pour l'Action extérieure a suivi les recommandations du médiateur européen et la demande des stagiaires et des organisations de jeunesse, et il a décidé de commencer à payer tous ses stagiaires à partir de 2018. Nous pensons qu'il est temps que toutes les institutions interdisent une fois pour toutes les stages non rémunérés et de qualité médiocre . 

Une ferme position de la part des institutions de l'UE serait un grand pas en avant pour garantir des opportunités de qualité et équitables pour les jeunes.