Actu

Que disent les Groupes de Travail nationaux du Dialogue structuré à propos du Débat politique de haut niveau?

03. 06. 2015

Pour la toute première fois,  les 28 Ministres de la Jeunesse de l'UE se sont rencontrés pour un "Débat politique de haut niveau" pour discuter publiquement de "l'autonomisation des jeunes pour leur participation politique à la vie démocratique en Europe" au Conseil de l'Union européenne le 18 mai à Bruxelles.  

C'est la toute première fois qu'un débat politique de haut niveau aborde le même sujet que le Dialogue structuré sur la Jeunesse, amenant les décideurs du Conseil en matière de jeunesse dans l'arène publique et permettant aux jeunes et au public plus large d'assister, évaluer et commenter le débat grâce aux médias sociaux via une couverture du débat en direct.

Ci-dessous certains commentaires formulés par les groupes de travail nationaux participant au processus du Dialogue structuré : 

“Nous sommes satisfaits des différents discours prononcés par les ministres. Ils étaient connectés aux problèmes que les recommandations conjointes du Dialogue structuré avaient soulevées. La seule chose un peu frustrante était le manque de spécificité dans les discours."   Groupe de Travail national d'Estonie 

 

“Nous pensons que l'idée d'introduire les études relatives à la politique dans l'enseignement élémentaire dès le 6ème cycle  est capitale. Il était positif également d'entendre que tous les ministres avaient une compréhension commune du fait que l'éducation civique est importante et que nous devons développer les formats de l'apprentissage. C'était bon d'entendre que de nombreux participants au débat étaient en faveur de l'abaissement de l'âge de vote à 16 ans.“ Groupe de travail national d'Estonie 

 

“La participation a souvent été limitée à la sphère électorale lors du débat, alors qu'il existe une perspective bien plus vaste de la participation. Nous avons grandement apprécié que l'éducation à la citoyenneté soit souvent mentionnée. Nous souhaitons souligner certaines citations de représentants: * Belgique : " Les jeunes ne doivent pas être perçus comme un danger; la stigmatisation est très improductive." * Lituanie : "La citoyenneté positive est un outil pour combattre la radicalisation" ;"Nous devons créer une habitude dans le fait d'aller voter, comme un droit." Groupe de travail national de Flandres  (BE)

 

“Bien que "l'inclusion des jeunes" ait été mentionnée plusieurs fois,  les Ministres ne l'ont jamais définie. Personne n'a expliqué comment la représentation politique des jeunes pouvait être garantie." Groupe de travail national de Bulgarie

“Le représentant de la Belgique a mentionné la pertinence du travail de jeunesse pour encourager une culture de la participation politique, et il a bien expliqué comment les recommandations conjointes sont prises en compte dans son pays. Il  a également insisté sur le fait que nous ne devrions pas lutter contre la radicalisation, mais contre l'intolérance, le racisme, et pour les droits humains pour tous. Il s'est concentré sur le droit commun par opposition aux spécificités de la politique jeunesse, qui peut conduire à la  stigmatisation des jeunes. Nous avons trouvé cela vraiment positif." Groupe de travail national de France

“Nous avons apprécié que le représentant espagnol intègre son discours dans un contexte plus large et s'attarde sur des sujets tels que la transparence et le véritable impact de la politique jeunesse comme un élément clé du succès dans l'encouragement de la participation des jeunes.” Groupe de travail national de France

Il est encourageant d'observer que le Ministre français de la jeunesse considère la participation des jeunes comme un objectif et aussi comme une méthode. Nous souhaitons également souligner que l'accent sur les recommandations conjointes était plutôt clair, en particulier sur la coopération intersectorielle, l'évaluation de l'impact de la politique jeunesse, et l'importance d'inclure les jeunes dans le processus décisionnel. » Groupe de travail national de France

 

En lire davantage : - Notre  rapport sur le débat politique de haut niveau.

- Notre  Communiqué de press  sur le Débat politique de haut niveau et la conclusion du Conseil. - Visionner le Débat politique de haut niveau 

- A propos du Dialogue structuré  Le Dialogue structuré avec les jeunes provient du cadre renouvelé pour la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse adopté en 2009. Depuis lors, cet outil de réflexion conjointe sur le développement de la politique jeunesse qui veut engager les jeunes et les décideurs sur un pied d'égalité a fait l'objet de constantes révisions. L'équipe présidentielle actuelle composée de l'Italie, la Lettonie et le Luxembourg a décidé de renforcer le lien entre le Dialogue structuré et le processus se déroulant au sein du Conseil.  Lors de deux conférences de la jeunesse de l'UE s'étant successivement déroulées à Rome et Riga, les représentants de la jeunesse et les décideurs ont transformé ensemble les nombreuses contributions reçues de la part des jeunes de toute l'UE en une série de propositions concrètes. Parmi celles-ci: la mise en place du vote à 16 ans, le renforcement de l'éducation à la citoyenneté, et le besoin de formes alternatives et innovantes de participation politique. Les projets de propositions seront étoffés à la lumière des commentaires formulés lors du débat d'hier et elles seront adoptées en tant que recommandations conjointes lors de la Conférence finale de la jeunesse de l'UE qui se tiendra au  Luxembourg, et clôturera le 4ème Cycle de Dialogue structuré.

Si vous avez raté le débat, plus de commentaires sur Twitter grâce à notre  Storify!

 

 

 

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.