#SeparatedbutUnited - espoir d'un avenir meilleur

Tandis que le monde se tourne vers la reprise sociale et économique suite à la pandémie mondiale du coronavirus, la vie, les droits et le bien-être de toute une génération de jeunes dépendent de ce qui arrivera ensuite. Cette série de brefs blogs envisageant comment nous pouvons construire un avenir meilleur sont tous rédigés par les Membres du Conseil d'administration du Forum européen de la Jeunesse.

Opter pour le bon chemin, celui des droits

Par Silja Markkula

Il va sans dire que la crise du coronavirus a changé le monde. De quelle façon permanente, et à quel prix ? Il est temps d'envisager l'avenir, au-delà des effets immédiats de la crise du coronavirus. Il est temps de réfléchir à ce à quoi nous souhaitons que nos sociétés ressemblent à la suite de cette pandémie. Cela exige une réponse proactive mais aussi préventive à ce qui pourrait se produire ensuite, pour tenter d'éviter les pires répercussions de la pandémie. Nous ne pouvons tout simplement pas assumer que les choses redeviendront comme elles l'étaient avant. 

Bien que les jeunes n'aient pas été affectés par le virus en soi, ils ont été touchés de manière disproportionnée par les effets secondaires de la pandémie. En effet, plus d'un jeune sur six a dû arrêter de travailler, sans parler des perturbations au niveau des études, ou des difficultés rencontrées par celles et ceux qui entraient dans le marché de l'emploi dans la situation actuelle. 

Ce que nous subissons, ce sont les crises secondaires, suite à la situation pandémique. Je ne me réfère pas simplement à une seconde vague de COVID-19, mais aux effets secondaires, au-delà du virus proprement dit : une crise de la santé mentale et une crise économique qui touchent les jeunes de plein fouet. 

L'argument ultime est qu'il nous faut une approche fondée sur les droits après cette crise, une réponse où les droits des jeunes sont à la fois reconnus et respectés. Les jeunes et les organisations de jeunesse étaient aux premières lignes de la crise immédiate. Il est également important que nous soyons inclus dans la reconstruction de nos sociétés à long terme, et que l'on ne nous oublie pas dans les politiques de reconstruction. Les droits humains doivent être le point de départ de ce processus et pas une réflexion après coup. Les jeunes ne doivent pas payer le prix de la pandémie dans le long terme. Il est temps de replacer les droits humains au coeur des discussions.  

 

More blog posts

A propos de Silja

Silja est la membre du Conseil d'administration chargée des droits des jeunes, de l'espace civique et du Dialogue Jeunesse de l'UE. Elle représente la plateforme au sein des Groupes directeurs européens des cycles actuel et futur du Dialogue Jeunesse de l'UE. Dans le Conseil consultatif du Forum pour les droits fondamentaux 2021, Silja fait progresser la participation des jeunes et la réalisation des droits des jeunes en Europe. Au sein du Conseil d'administration elle est chargée du Groupe d'experts sur les droits des jeunes qui aide les organisations membres à s'engager auprès de mécanismes des droits humains et réalise une évaluation d'impact sur l'intégration des droits des jeunes.  Aux côtés d'une task force composée de membres du Conseil d'administration, Silja tente d'améliorer les pratiques de bonne gouvernance au sein de la plateforme. 

 

Besoin d'entrer en contact?

general phone line: +32 2 793 75 20
fax: +32 2 893 25 80
e-mail: youthforum@youthforum.org
Adress:
Rue de l’Industrie, 10
1000 Brussels
Belgium

Plus d'informations ici.